LES NEUF LUNES

2015… Dix-sept ans ! Bordel ! Dix-sept ans depuis la création de l’atelier, vingt ans depuis la première guitare et toujours le même plaisir de travailler, toujours la même gourmandise à découvrir de nouveaux possibles, alors… merci la vie ! Le travail est là et avec lui la liberté d’aller où bon me semble. Je vous présente donc mon projet Lunes : il y en aura neuf, toutes seront des instruments à cordes pincées ou frottées. Jouables sur scène comme en studio ou à la maison mais avec la réflexion artistique du moment pour la forme. Ces lunes seront les satellites de mon travail, un espace où rien ne m’est impossible. Pas de date de fin de fabrication : un an, trois ans, vingt ans ? Je ne sais pas. Les lunes ne seront mises en vente que lorsqu’elles seront toutes fabriquées…

2017… Dans le cahier où je griffonne ce qui me passe par la tête, ont émergées au fil des mois de nouvelles formes, prélude à une histoire nouvelle. Après le dessin vint le temps de la réalisation, d’un, puis deux, puis trois nouveaux instruments. Je me suis pris au jeu de ce que je croyais n’être qu’une récréation dans mon activité de luthier. Ce fut le début de la création des « neuf lunes ».

D’une création personnelle…
Cette création s’est échelonnée sur plus de deux ans. Elle a suscité en moi de nombreuses questions sur le métier que j’exerce depuis 20 ans, sur le statut de mes créations. Quelqu’un que j’aime m’a dit simplement : « Tu n’as pas à répondre à ces questions, fais ce que tu dois faire ». Alors je l’ai fait. « Les neuf lunes » sont le reflet des rêves qui me portent, des désirs qui m’animent et de ce en quoi je crois profondément :

9lunesdanslejardin-1

  • mon métier de luthier ne peut se résumer à réaliser, fut-ce à la perfection, des modèles standards et normés inventés par nos ancêtres. Je préfère laisser s’exprimer mon imaginaire et écouter les artistes qui font œuvre de musique (musiciens, compositeurs) ;
  • les instruments peuvent prendre des formes nouvelles capables de servir de nouvelles sonorités et musiques et de valoriser la singularité des musiciens et de leur musique. Lors de la fabrication de la cinquième lune « Impermanence » j’ai eu la certitude qu’un instrument « différent » modifie la création et l’écoute ;
  • l’innovation s’impose dans un univers musical et artistique qui bouge. Elle est force de création dans le croisement des domaines artistiques ;
  • mon métier de luthier, c’est de créer des instruments pour le plaisir de tous les sens (voir, entendre, toucher, sentir), pour la puissance des rêves et des émotions. De créer pour des musiciens et pour le public.

… à une création collective
La magie du hasard m’a permis de rencontrer deux artistes : Alexandre Michel compositeur lyonnais de génie à qui j’ai demandé s’il pouvait écrire la musique pour et avec les neuf lunes et Charles Ngombengombe, danseur de renommée internationale qui m’a proposé de danser la dixième lune comme pour cimenter nos trois compétences. Un spectacle est né, il s’appelle « Jour de lunes », il réunit sur scène sept guitaristes et un danseur, avec, en coulisses, un minutieux travail de scénographie, d’éclairage et de sonorisation. Un court-métrage accompagnera le projet, il sera réalisé par Rachel Paty, ma précieuse collaboratrice depuis le début de mon activité. Elle assure toute la com’ de l’atelier, site internet, photos, vidéo, réseaux sociaux, un travail dans l’ombre, donc lumière !!

Le spectacle « Jour de Lunes » en Première à Issoudun

J’ai eu la grande surprise et la fierté d’être le luthier mis à l’honneur lors de la 29ème édition du Festival de guitare d’Issoudun en novembre 2017. L’équipe du festival m’a laissé carte blanche, l’occasion de présenter ce spectacle en soirée sur la grande scène du centre Albert-Camus d’Issoudun. Un énorme merci à toute l’équipe du festival.

En attendant des images et sons de cette Première à Issoudun, la vidéo ci-contre évoque les différentes étapes de cette aventure artistique et humaine qui réunit Philippe Berne, luthier, Alexandre Michel, musicien compositeur, Charles Ngombengombe, danseur chorégraphe, ainsi que les musiciens Danilo Rodriguez, Thibault Grava, Federico Salva, Jean-Paul Hervé, Jules Neff et Antoine Carteret.