Cistre médiéval

Cistre médiéval soprano

Table d’harmonie en épicéa, fond et manche en érable, monoxyle de tilleul, touche, cordier et chevalet en alisier. Micro Piezzo actif, mécaniques de mandoline. Dernier modèle (mai 2020) : 5×2 cordes (acier), accord CGDAE et les accords ouverts qui s’y rattachent.

Mandole médiévale

Mandole médiévale

En photo ci-dessous, modèle table en épicéa, fond et éclisses en alisier ondé, chevilles Pegheds.

Sazouk basse

Sazouk basse

Entre le saz et le bouzouki, version basse…

Octave bouzouki électroacoustique GDAE à cordes octavées : 4 cordes de basse associées à 4 cordes de guitare pour un effet d’octaveur « au naturel » simplement en jouant sur le toucher des cordes, une épaisseur de caisse délibérément exagérée pour atteindre les infrabasses, ce sazouk basse est le dernier instrument de la famille des bouzoukis de l’atelier, encore appelé bouzouki basse octavé ou mandobasse acoustique ! Table en épicéa (1er modèle) ou en noyer ondé (2ème modèle), fond et éclisses en sorbier, manche en pommier, micro magnétique + electret avec mélangeur.

Violoncelle de voyage

Violoncelle de voyage

Violoncelle électroacoustique à encombrement minimum (largeur totale avec la pique = 103 cm), manche réglable (action des cordes). Table en épicéa, corps et manche en érable ondé, touche en palissandre. Mécaniques à bain d’huile de guitare basse, micro Fishman dans chevalet Despieu + micro Piezzo passif intérieur avec réglage volume.
Les 2 fentes sur les côtés de la table d’harmonie libèrent une souplesse indispensable à ce que le musicien ait la vraie sensation tactile du violoncelle.

Vielle à roue

Vielle à roue et à manche

Mai 2019 : nouvelle fabrication, nombreuses améliorations : axe, mécanique, système de palier.
Ce nouveau modèle est équipé d’un système de débrayage des cordes en laiton et d’une facilité de positionnement du protège roue pour le réglage des cotons. Manche en noyer, fond et éclisses en pommier, table en épicéa, il existe en teinte naturelle claire ou en brun. Plusieurs options sont disponibles : des mécaniques Pegheds imitation chevilles ébène pour violon, un micro Piezzo interne, l’ajout de 7 frettes nylon.

Sous la nouvelle série de photos, les vidéos et explications avec les anciens modèles sont toujours valables !

En vidéo ci-dessous : présentation de la vielle à roue et explication de la pose de cotons sur les cordes.

Unique fabriquant au monde de cet instrument à roue tiré de l’époque mozarabe (10-11ème siècle), interprétation libre et personnelle… Modèle 6 cordes (nylon) : CGC ou GDG + 3 cordes sympathiques accordées en SOL, RÉ ou DO. Manche fretless, touche noyer avec repères de frettes, âme en épicéa. Tout en bois massif : table d’harmonie voûtée en épicéa massif, noyer, cerisier ou pommier, manche en tilleul, chevalet en érable, protège-roue en épicéa, cordier en sorbier, mécaniques Gf, manivelle bois, axe métallique sur palier téflon. Vernis naturel, 2 attache-courroies. En option : micro Piezzo interne sur jack.

Mode d’emploi :

  • Attacher l’ instrument fermement autour de la taille.
  • Les mélodies se font sur la petite corde, l’autre fait office de bourdon (= son continu).
  • Les repères de frettes permettent la justesse du jeu et l’absence de frettes permet de jouer en glissando.
  • Plusieurs combinaisons de jeu sont possible : à 1, 2 ou 3 cordes (le chevalet est équipé d’une « attente » qui permet de mettre la corde hors de portée de la roue.
  • La roue fait office d’archet, il convient d’y mettre de la colophane : mettre toutes les cordes en attente, tourner la roue et poser la colophane sur celle-ci sans trop appuyer. Afin de protéger les cordes il convient également de mettre des cotons autour de celle-ci : mettre la ou les autres cordes en attente, frotter de la colophane sur la corde et sans JAMAIS METTRE LES DOIGTS SUR LA ROUE, glisser un peu de coton (le plus filandreux possible), l’enrouler autour de la corde en tournant doucement.

Illustrations ci-dessous : la vièle de Prétorius (seule documentation, d’un confrère espagnol, que j’ai pu trouver sur l’instrument) et les différents modèles de vielle à roue sortis de l’atelier, en 2003, 2004, 2006, 2008 et 2009.

Guitarpe

Guitarpe

Guitare harpe, instrument semblable au N’Goni africain. Accordé en gamme pentatonique, 12 cordes nylon, manche en érable, table en épicéa, caisse en tilleul, micro Piezzo intégré, mécaniques de guitare 12 cordes.


Kora

Mon interprétation de la Kora

Un nouveau modèle, en cours d’élaboration, en cours d’évolution…

N.B.

N.B.

Quelques photos d’une commande spéciale pour Nicolas Bras…

Yayli tanbur

Yayli tanbur

Cet instrument est mon interprétation du yayli tanbur turc (« tanbur » à archet, instrument majeur de la musique classique ottomane). Il se joue à l’archet, avec 2 cordes de jeu : La-Ré (cordes de violoncelle Ré-La) et 6 cordes sympathiques accordées La-Ré-La. Fût et résonateur en noyer, peau synthétique, micro Piezzo intégré, mécaniques de guitare, possibilité de frêtage, repères de frêtage tempéré.

Harpe shamy

Harpe shamy

Harpe à 8 cordes, accord Ré x2 – Mi aigu x2, cordes de guitare, nylon ou acier. Table en épicéa et monoxyle de cèdre pour le premier modèle (harpe shamy verte sur les photos), tout en bouleau pour les suivants (finition aux huiles dures). Chevalet en alisier, mécaniques de mandoline.