6ème Lune

6ème Lune : « Direction Home »

J’ai rêvé d’un palais de planches dans les arbres
J’ai rêvé du bout d’un chemin avec du bon lait et du miel
J’ai appelé cette guitare « Direction Home »…

Novembre 2016, cette sixième Lune est une guitare basse à cordes nylon.

5ème Lune

5ème Lune : « Impermanence »

Cet instrument marque un tournant important dans mon projet autour des 9 Lunes. Il est en train de se dessiner quelque chose de grand et peut être même très grand (!) autour desdits (10) instruments… La vie est faite de rencontres et parfois de très belles rencontres. Je vous tiendrai informé ultérieurement, patience…

Octobre 2016, cette guitare est la cinquième Lune : « Impermanence »…
Cordes nylon, table en frêne, monoxyle de noyer, fond en noyer, manche en érable ondé, touche en alisier, chevalet en ébène, mécaniques Pegheds, micro Fishman affinity.

4ème Lune

4ème Lune : « Bel »

Février 2016, cette guitare est la quatrième Lune, je l’ai appelée « Bel »…

J’ai le doute comme sortie de secours de mes certitudes. Je suis un avaleur de silence, je le remplis de bruit, de percussion et de musique. Mon silence doit être musical, avoir l’énergie de la vibration stoppée net… Ou la nonchalance d’une suite harmonique qui se perd dans le néant ! Caisse en bouleau et alisier, manche en noyer, touche en amarante. Mécaniques de guitare et ukulélé, micro Piezzo avec volume et tonalité. Les cordes de ré & sol sont doublées à l’octave.

3ème Lune

3ème Lune : « Tenue de soirée »

Novembre 2015, voici ma troisième Lune : « Tenue de soirée »…
Tenue de soirée : une fausse idée du classique et de son héritage, de ce que j’avais cru en voir et en entendre… Tenue de soirée : un film… Tenue de soirée : présentée à la Bellevilloise au 1er salon de la guitare les 5 et 6 décembre 2015 en compagnie des lunes 1 et 2 ! Cerisier, érable, ébène, épicéa, marronnier et micro Piezzo pour cette guitare classique…

2ème Lune

2ème Lune : « Divergence »

Novembre 2015, voici ma deuxième Lune : « Divergence »…
Ou pourquoi mettre à mal certains codes d’acoustique ou même mécaniques me conduisent aux mêmes vérités… Les divergences ouvrent des voies ! Cet instrument est un ukulélé : noyer, abricotier, buis, érable, palissandre (je ne sais plus lequel), épicéa et micro Piezzo.

1ère Lune

1ère Lune : « Luth et architecture… »

Octobre 2015, voici ma première Lune…
Je l’ai intitulée « Luth et architecture pour une guitare », tant la relation entre les deux me semble étroite !

En vidéo ci-dessus, présentation de la 1ère lune sortie de l’atelier, et démonstration par Marc Lonchampt au salon de la guitare de la Bellevilloise 2015.

Les bois utilisés dans cet instrument sont : marronnier, érable, tilleul, sorbier (manche), noyer, cerisier, merisier, if, alisier (touche), abricotier (filets), cytise (chevalet) et palissandre de Rio (plaque de protection). Le micro est un Fischman Affinity. Vernis mat.

Guitare flamenco

Guitare flamenco

Table en épicéa, fond et éclisses en cyprès, manche en noyer, touche en alisier, chevilles Pegheds.

Guitare médiévale

Guitare médiévale

Guitare luth à cordes nylon, chevilles Pegheds, micro Fishman affinity.
Différentes caractéristiques selon les modèles : table en épicéa, fond et éclisses en alisier, noyer ou noyer ondé, manche en érable, touche en ébène ou amaranthe, placage de tête en loupe d’if (1er modèle), guitare bleue à tête de loup (4ème modèle, commande spéciale)…

Mano jazz

Guitare mano jazz

Le premier modèle de guitare mano jazz était présenté en primeur au festival d’Issoudun en octobre 2014.

J’avais envie de faire une guitare de jazz depuis pas mal d’années mais évidemment sans reproduire un modèle existant. J’avais également noté que Mario Maccaferri s’était inspiré de la lutherie quatuor pour dessiner certaines de ses guitares. Je me suis donc inspiré de mon propre travail sur les instruments à archet (barre d’harmonie et âme)… La table interne n’est pas attachée sur les côtés, ce qui lui permet de vibrer comme une corde et non comme une peau. Le système d’attache de corde sera certainement amélioré pour créer encore plus de vibrations sur la table externe. Je suis très satisfait du son de cet instrument et il est probable que je décline cette idée sur la guitare classique, le bouzouki la mandoline, et, pourquoi pas, la basse !

Jo guitare

Jo guitare, la guitare banjo…

La Jo guitare était dévoilée au festival d’Issundun 2013, voir sa présentation par Jacques Carbonneaux sur laguitare.com.

Fruit de la collaboration de deux passionnés de l’instrument, Philippe Berne (dessin et structure externe) et Bruno Torrès (banjo interne), cette « Jo guitare » intègre un fût de banjo dans une caisse de guitare. Le chevalet porte pour moitié sur la peau du banjo côté aigu et sur la table d’harmonie (en mélèze) côté basse. Le but de cette recherche est d’enrichir l’équilibre du son de l’instrument, les banjos guitare étant assez pauvre en fréquences basses. Le fond et les éclisses sont en sorbier d’Ardèche : bois magnifique, autrefois précieux puis l’absence de production et la vénération des bois exotique l’ont relégué au rang de bois de chauffage ! Il est comparable à l’érable pour sa densité et sa couleur de son. Le fût de banjo est en noyer de grande qualité avec peau synthétique, les peaux naturelles ont été écartées du projet à cause de leurs sensibilité à l’hygrométrie de l’air. Touche en amarante et manche en érable.

Et ci-dessous, le tout premier prototype de guitare banjo…

Table en mélèze, fond en tilleul, manche érable, touche palissandre.